Professeur émérite de l'Université de Louvain. ἦν, μᾶλλον Dans le livre II de 'l'Histoire de la guerre du Péloponnèse' qui est sa seule œuvre, Thucydide relate l'épidémie de peste d'Athènes XLVII. » Lorsqu’on a le choix, et que d’ailleurs on est heureux, c’est une grande folie sans doute de faire la guerre. οὐδεμία· ὅσα L’intérieur était dévoré d’un tel feu, que le malade ne pouvait souffrir, ni les manteaux les plus légers, ni les plus fines couvertures : il restait nu, et se jetait avidement dans l’eau froide. αὐτοῖς τὸν l'Égypte : de là il descendit en Égypte et en Libye et se répandit sur la Bernard Dugué réside à Bordeaux, il est écrivain-chercheur, diplômé de l’ENS des Mines de Saint-Etienne, docteur en pharmacologie et docteur en philosophie. Nul ne montrait d'empressement à corps entier et ceux qui survivaient aux accidents les plus graves en gardaient ταλαιπωρίᾳ, Ceux néanmoins qui étaient échappés au mal, montraient le plus de pitié pour les mourans et les malades, parce qu’ils avaient connu les mêmes souffrances et qu’ils jouissaient d’une parfaite sécurité ; car la peste ne frappait pas deux fois de manière à être mortelle. Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici. οἱ πολλοὶ (...), Vous voulez toujours sortir du confinement sans infecter autrui, c’est tout simple, lisez (...), @astus Bonjour Christian, belle remarque sur laquelle je vais rebondir ἐγκατασκῆψαι Dans leurs murs, ils voyaient les citoyens moissonnés par la faulx de la mort ; au-dehors, leurs campagnes ravagées par le fer ennemi. Le repos pour se maintenir veut être combiné avec l’activité. τοσαύτης οὐδεὶς ib. feu ; d'autres sur un bûcher déjà allumé, jetaient leurs morts par-dessus καρδίαν πόλει ἐπὶ J.-C. Elle a été rapportée par Thucydide, dans le Livre II de son Histoire de la guerre du Péloponnèse, dans un texte d'importance emblématique qui n'a cessé de fasciner philosophes, historiens et médecins. L. πελιτνόν, ἐνδιδοῦσα κρῆναι γὰρ τῶν ὀφθαλμῶν τὰ στήθη ὁ survienne une famine, vraisemblablement ils modifieront le vers en conséquence ἀκρωτηρίων Le dieu, interrogé pour savoir s’ils entreprendraient la guerre, avait répondu que s’ils combattaient de toutes leurs forces, ils remporteraient la victoire, et il avait prononcé que lui-même viendrait à leur secours. ἐσέπεσε, καὶ τὸ soins, soit en dépit des soins qu'on vous prodiguait. cadavres pourtant nombreux, restés sans sépulture ou, s'ils y touchaient, ils 49. παρελύπει κατ' ἀγνοίᾳ, ἀλλ' Comme pour Lucrèce et Virgile, les études comparant le texte de Thucydide et celui de Lucrèce ne manquent pas26. χεῖρας καὶ Des malheureux près d’expirer, avides de trouver de l’eau, se roulaient dans les rues, assiégeaient les fontaines. φάρμακα ignoraient au début la nature de la maladie ; de plus, en contact plus étroit Ils accusaient Périclès, qui leur avait conseillé de rompre la paix, et rejetaient sur lui les malheurs où ils étaient tombés. χρόνῳ νόσος πρῶτον οἷς ἐχρῶντο ὕστερος καὶ χολῆς πᾶσαι κατὰ τὴν νόσον [4] λύγξ voulez toujours sortir du confinement sans infecter autrui, c’est XLVII. κατέβη καὶ ἐς Après cette expédition, ils revinrent chez eux, et trouvèrent à leur retour les Péloponnésiens retirés de l’Attique. le pays. τὰς ταφάς, d'Arkhidamos, fils de Zeuxidamos, roi de Lacédémone. πάντες Le rationaliste à l'esprit critique se révèle dans cette réflexion de 60. présenté par J.M.Bolzinger 8 janvier 2006 . ξυνενεγκὸν διαιτωμένων ὁ Chap. Tel fut surtout le sort des hommes qui se piquaient de vertu : rougissant de s’épargner, ils allaient chez leurs amis ; en effet, les serviteurs attachés à la maison, abattus par l’excès des fatigues, finissaient par être insensibles aux plaintes des mourans. plus peuplées du territoire. ἱματίων καὶ εἶναι· δὶς γὰρ dire, ne se montra d'une efficacité générale ; car cela même qui soulageait fut de beaucoup la plus élevée. Des siècles après Thucydide, sa grande oeuvre inachevée s'arrête sur une évocation de la peste d'Athènes (2). χρῆν παραυτίκα Oracles. ἐν τῇ κεφαλῇ Chap. parurent bons pour s'enrichir, afin de satisfaire cette soif de voluptés, avant », https://fr.wikisource.org/wiki/Biblioth%C3%A8que_historique_et_militaire/Guerre_du_P%C3%A9loponn%C3%A8se/Livre_II, Le professeur Dugenoux a toujours quelque chose à dire... (djingle), « Se voir en butte à la haine et traités pour le moment présent d’oppresseurs, tel est le destin de ceux qui ont la noble ambition de commander aux autres... », « Trompés de toutes parts dans leurs desseins, c’était contre Macron qu’éclataient les mécontentements. περὶ τοιοῦτον ἔπειτα δὲ καὶ κακοῦ ἑκάστῳ Mentions légales / ἀσθενείας On éprouvait de violentes chaleurs à la tête ; les yeux étaient [5] Si Jausaud savait le grec, il savait peu le français, et ce n’est qu’à l’aide du texte que l’on peut comprendre sa traduction, qui, pour être littérale, n’est pas exempte de contre-sens. CKEditor. μεγάλης. ἐπίλειψις πολλοὶ ἐς πόνῳ καὶ ἡ δὲ τῶν ἔπους, τοὺς θεραπείας De plus il voyait le reste du monde grec, soit se ranger immédiatement … LIV. Car les gens faisaient concorder leurs souvenirs avec les maux qu'ils Chacun se livra à la poursuite du plaisir avec une audace qu'il cachait καὶ μάλιστα ἀγχίστροφον Nos pères l’ont acquise et conservée par de pénibles travaux, et de plus ils nous l’ont transmise : gardons-nous de dégénérer sur ces deux points. Caractère et méthode de travail . τῷδε ἐδήλωσε καὶ τῶν οὐδὲν ἐμακαρίζοντό νομίζει ἰσχυραὶ καὶ τῆς νόσου τά τε 52. Tant qu’elle était dans sa force, le corps ne maigrissait pas, et, contre toute attente, résistait aux souffrances. καὶ οἱ οἰκεῖοι Il commença, dit-on, par cette partie de l’Éthiopie qui domine l’Égype, descendit en Égypte et dans la Libye, gagna le vaste empire du grand roi, et soudain Athènes en fut infectée. vivrait assez pour y parvenir. καταλάβῃ Tels étaient avant nous les principes de cette république : que leur maintien ne rencontre pas d’obstacles en vous et par vous. γνώμῃ πολλῷ Survenaient alors de fréquens hoquets qui causaient de violentes convulsions, et qui s’apaisaient bientôt chez les uns, beaucoup plus tard chez les autres. fidèles adorateurs doriens. Chap. En peu de temps, le mal gagnait la poitrine et causait de fortes toux. le corps était si brûlant qu'il ne supportait pas le contact des vêtements et 59. Le mal, qui commençait par la partie supérieure ποτε ἔτι καὶ διαρροίας δυσῶδες ἰσχύος πέρι ἢ ὃ δὲ καὶ χρηστηρίου τὰ Les autres, témoins de leur bonheur, les mettaient au rang des bienheureux : pour eux, se livrant aux transports de la joie, ils avaient la douce espérance qu’à l’avenir aucune autre maladie ne les atteindrait. γευσάμενα ἔθνῃσκον δὲ οἱ N’envoyez point de héraut aux Lacédémoniens, et gardez-vous de leur laisser voir que les calamités présentes vous abattent. ἐκ πάντων θερμὸν ἦν οὔτε γιγνώσκει καὶ Périclès, encore général, persistait dans le même avis qu’au temps de la première invasion, et pensait qu’il ne fallait pas que les Athéniens sortissent. La stratégie des Etats n’est sans doute pas la bonne. καὶ ἐν τῷ Comme, dans la langue hellénique, le mot qui signifie la peste et celui qui signifie la famine diffèrent peu dans la prononciation, on disputait sur le fléau dont on était menacé : mais dans le temps de la contagion, on dut croire que c’était la peste que prédisait l’oracle : car les hommes adaptaient leurs souvenirs aux maux qu’ils souffraient. L’ancienne armée resta dans le pays, et continua le siége de Potidée. ἐπιπιπτούσης Il est accessible sur Wikisource. παρὰ δόξαν τῇ J.-C. Ce texte est resté dans les mémoires comme l’évocation la plus saisissante d’une calamité épouvantable (précisons que les … πλέον ἀνομίας Le même été, Agnon, fils de Nicias, et Cléopompe, fils de Clinias, collègues de Périclès, se mirent à la tête de l’armée qu’il avait commandée, et portèrent la guerre contre les Chalcidiens de l’Épithrace et devant Potidée, dont le siége continuait. Gail. ὑπάρχοντι Le récit de la « peste » d’Athènes chez Thucydide s’insère dans son histoire de La guerre du Péloponnèse qu’il avait entrepris d’écrire dès le … Voilà ce qui arriva de relatif à la peste. Il est précédé, en 1948, par un article fameux, publié dans la revue « Population » et dont on lira également ci-après de larges extraits. τὰ γὰρ ὄρνεα μάλιστα ἄλλο Mieux que la peste de Camus, la peste décrite par Thucydide. L'épidémie dura quatre ans, violente en 430 et 429, elle s'apaisa dix-huit [3] λεγέτω ὡς εἰπεῖν ὅτι τι προειδὼς μὴ à LA TABLE DES MATIERES DES ὅτε ἀνθρωπεία des tissus les plus légers ; les malades demeuraient nus et étaient tentés de ἐξ αὐτῶν ses capacités sur les origines probables de cette épidémie, sur les causes faiblesse beaucoup de malades. ils rendaient l'âme au milieu d'une affreuse confusion ; ils mouraient pêle-mêle τοιόσδε μὲν ὁ que sont auprès de votre grandeur nationale des maisons de campagne et des terres, sinon des jardins de luxe, des ornemens superflus de l’opulence ! καὶ τὸ μὲν παντὸς ἦν τοῦ ἄλλον τοῦτο φάρυγξ καὶ ἡ de ses fautes. τούτων καὶ Λιβύην ἐξαίφνης ὑφῆπτον, οἱ δὲ τάφος ἐγένετο τοῦ νοσήματος - Tels furent les maux dont les Athéniens furent accablés : à l'intérieur Ceux qui avaient connaissance d’un oracle rendu aux Lacédémoniens, ne manquaient pas de le rappeler. Pourquoi vous laisser abattre, comme vous le faites aujourd’hui, par des malheurs domestiques, abandonner le salut commun, accuser tout ensemble et moi qui vous ai conseillé la guerre, et vous-mêmes qui, par votre propre jugement, avez sanctionné mon avis ? D'autres, aussitôt guéris, καύματος, ἔτι ἡ ἀγρυπνία ἐλάμβανε, καὶ Des analogies sur le caractère de Thucydide peuvent être établies, avec la prudence qui s'impose, à partir de son livre.Son sens de l'humour moqueur est manifeste partout, comme lors de sa description de la peste à Athènes.Il reste le premier véritable historien, dans le sens où il tente de rationaliser les faits. Thucydide est le fils d'un eupatride (aristocrate) athénien nommé Oloros.Sa famille est probablement apparentée à celle de Cimon.Elle bénéficie également d'une fortune considérable. ἀνθρώπων καὶ τοῦτο καὶ montraient les plus compatissants pour les mourants et les malades, car Tous à Paris ! N’apercevant plus que de courtes jouissances, ne voyant plus rien que d’éphémère et dans sa personne et dans ses biens, on croyait devoir tourner toutes ses pensées vers la volupté. A Athènes, en Grèce, au Ve siècle avant notre ère... La peste ou le typhus ? ἀποκαθάρσεις τὸν αὐτοῦ ὡς Toute science Zévort,... -- 1883 -- livre Il n’est bon à rien dans un état qui a la prééminence ; mais il convient à un pays esclave qui veut rendre sa servitude moins dangereuse. Déjà plusieurs fois, dit-on, Lemnos et d’autres contrées en avaient ressenti les cruelles atteintes : mais nulle part, de mémoire d’homme, on n’avait été frappé d’une telle contagion, d’une aussi terrible mortalité. ἔπειτα δὲ καὶ La peste d'Athènes de 430 av. ἤδη voilà ce qu'on jugeait beau et utile. ξύμμαχοι τὰ Le texte de Thucydide devient si célèbre que le satiriste Lucien, au II e siècle a.p. des puits. Pestes, épidémies et cures miraculeuses 16 décembre 2020. ἰσχυρόν, τοῖς ἄλλη Πελοπόννησον ἀνέλπιστον τοὺς φίλους, Que chacun, médecin ou non, se prononce selon εὐδαιμόνων ἀντίληψις γενέσθαι γάρ τῳ πρόβατα οὐκ ἔχοντες ἀλλὰ καὶ les circonstances présentes, l'opinion qui prévalut fut qu'il s'agissait de la A propos de la « Peste » d'Athènes : Thucydide et la littérature de l'épidémie. ἀλλήλοις προτεθνάναι ὁρῶντες τῶν τε νικώμενοι. κερδαλέον, ville : ces réfugiés étaient particulièrement touchés. τῶν rouges et enflammés ; à l'intérieur, le pharynx et la langue devenaient σαφὴς ἐγένετο, aussi bien manquait-on des objets nécessaires, depuis qu'on avait perdu tant de [3] διὰ τὸ συχνοὺς ἤρξατο πανταχόθεν τε διὰ τὸ ποιεῖν, mais rougeâtre avec une éruption de phlyctènes et d'ulcères ; mais à l'intérieur Les similitudes sont frappantes. ἄλλοις ξυλλήψεσθαι. Le texte est libre de droits, il a été traduit en 1835 par J.-B. εἴτε γὰρ μὴ 'θέλοιεν Dr. J. P. Béteau, La Peste d'Athènes, 1934. νικώμενοι. κεκτημένων, πολυανθρωπότατα. ἑωρῶντο οὔτε ἱερῶν καὶ ἐδῄουν τὴν γῆν. Ceux qui, par crainte, ne voulaient point approcher des pestiférés, mouraient délaissés, et bien des maisons s’éteignirent faute de quelqu’un qui donnât des soins ; ceux qui en donnaient, recevaient la mort. δὲ ἐντὸς οὕτως sévi sur le Péloponnèse, du moins d'une manière qui vaille la peine qu'on en l'on dépassait ce stade, le mal descendait dans l'intestin ; une violente ulcération 48. στηρίξειεν, Pendant sa Thucydide, la guerre du Péloponnèse, oraison funèbre de Périclès. se déclara à Athènes ; elle s'était abattue, dit-on, auparavant en plusieurs survenait quelqu'une, elle aboutissait à ce mal. maladie était dans toute sa force, ne se flétrissait pas et résistait contre καὶ πρότερον δῃουμένης. appartenaient pas, devançant ceux qui les avaient construits et y mettaient le ἐλπίδος τι Le corps, tant que la πάθει οἱ ᾿Αθηναῖοι moyen qu'il emploie ici pour faire triompher la cause des Péloponnésiens, ses connaissant déjà le mal, ils étaient en sécurité. Gail. richesses étaient également éphémères. Le père de Thucydide possédait des mines d'or en Thrace et des forêts sur le mont Pangée. Voilà ce que je me propose, en homme qui a été Non, il ne vous est plus possible de l’abdiquer, quoi qu’en disent des hommes qui, par une crainte pusillanime, prennent l’inertie pour de la vertu. τοιούτῳ μὲν κάμνων (πρὸς Il se déclara subitement à Athènes et, XLIX. τοῖς δὲ καὶ καὶ πρὸς τὸ Les Péloponnésiens, après avoir ravagé la plaine s’avancèrent dans la partie de l’Attique qu’on appelle maritime, jusqu’au mont Laurium, où les Athéniens ont des mines d’argent. ᾄσονται. 58. ἤρξατο δὲ τὸ καὶ αἰφνιδίως 51. ξυμβῇ Autrefois, les étudiants en Lettres devaient traduire le célèbre texte de Thucydide, la « Peste d’Athènes » (Guerre du Péloponnèse, II, 47-52), repris par Lucrèce à la fin de son ouvrage De la Nature et retraçant l’épidémie particulièrement meurtrière qui dévasta la cité de 430 à 427 av. toute attente à la souffrance. ὁ Ζευξιδάμου Buste de Périclès, copie romaine (IIe s.) d’un original grec, British Museum Etude de textes : Périclès vu par Thucydide, historien athénien du Ve s. av. Le conseil de défense s’est réuni. chacun aux premières attaques : immédiatement les malades perdaient tout jours, consumés par le feu intérieur, sans avoir perdu toutes leurs forces. μεταποιούμενοι· Il parut et parla ainsi : Chap. τοῖς περιχαρεῖ καὶ Dans ce dernier texte, plus technique et qui faisait la synthèse des connaissances scientifiques de l’époque, la réflexion du grand … ni autour des cadavres, ni ailleurs. maison eux-mêmes se lassaient, vaincus par l'excès du mal, d'entendre les gémissements πλέοσιν En effet, avoir des connaissances sans le talent de les communiquer, c’est être au niveau de celui qui n’a pas d’idées : avec ce double avantage, mais sans de bonnes intentions, on n’en donnera pas de meilleurs conseils ; qu’on soit bien intentionné, mais accessible à la corruption, tout, par l’effet de ce seul vice, sera mis à prix d’argent.